bandeau13

La toxine botulique (Botox)

Depuis 1992 (Caruthers J. & Caruthers Alistairs J.) l’atténuation des plis d’expression du visage, et tout spécialement du front (rides du Lion) par le Botox est connue et diverses Autorisations de Mise sur le Marché.mondiales (USA tout d’abord), et Européennes sont venues valider scientifiquement ce traitement cosmétique des rides du front, reconnu sans danger depuis toutes ces années maintenant.

Par la suite, quelques autres indications (plis de la patte d’oie au niveau des yeux, et plis amers sous les commissures péri-buccales) sont venues compléter les indications initiales des injections de botox.

Ce produit pour lequel en France, trois marques ont obtenu une A.M.M. (autorisation de commercialiser un produit pharmaceutique) est injecté à l’aide de très petites seringues (genre seringues à insuline) au niveau des muscles peauciers du visage présentant une trop grande expressivité (front et région inter-sourcilière), et qui laissent parfois filtrer soit de la préoccupation, soit de l’agressivité, ou les deux, voire également chez  les rieurs(euses) les rides de la patte d’oie qui finissent également par traduire l’âge du fait d’un froncement permanent de celles-ci alors que les injections d’acide hyaluronique ou les lasers fractionnés n’ont que peu de prise sur elles.

Le  savoir faire et l’expérience du dermatologue esthéticien permettront de n’injecter que les quantités nécessaires pour éviter de donner un visage « figé » inexpressif, ou bien encore des « sourcils Méphisto » : sorte d’incurvation de la queue des sourcils vers le haut tout à fait détestable, ou enfin parfois un abaissement global de la ligne des sourcils qui vient à vieillir un visage en augmentant la hauteur du front & en alourdissant les paupières supérieures.

Dans tous les cas, ce dernier vous proposera une visite de « retouche » quelques jours après le soin, car, les effets de la toxine botulique n’étant ressentis qu’après 5 jours en moyenne, il convient parfois de faire une petite correction au niveau de zones insuffisamment traitées.

L’action de la toxine est durable environ 4 à 5 mois, et il n’y a aucun inconvénient à renouveler ce traitement pendant de très nombreuses années.