Acide hyaluronique pour le traitement des rides

Acide Hyaluronique

L’acide hyaluronique est un constituant du tissu conjonctif, c'est-à-dire que l’on en trouve partout au niveau des tissus du mésoderme car c’est un composant majeur de la matrice extra-cellulaire : os, articulation, corps vitré de l’œil, derme de la peau, etc.

Ses propriétés visco-élastiques, ainsi que celles du tissu conjonctif expliquent que le corps humain est à la fois souple et résistant et non pas fait comme un robot de plastique ou de métal : la résilience du corps humain est ainsi remarquable, comme on peut le voir après des accidents (où les parties nobles : cœur, cerveau, etc…) ont été préservées toutefois.

Depuis une quinzaine d’années les médecins spécialisés (médecins esthétiques, dermatologues, chirurgiens plastiques) l’utilisent sous forme « réticulée » (c.a.d. modifiée structurellement par un bain chimique pour éviter que l’immunité ne le dégrade trop facilement) en injections dermiques superficielles ou plus profondes pour le comblement de rides.

Contrairement au collagène bovin, puis porcin, utilisés il y a plus de vingt ans, ou à divers produits de comblement qui ont été utilisés récemment (Novabel, Dermalive, etc.), l’acide hyaluronique réduit les risques d'allergies et dure dans le derme de façon raisonnable (3 à 12 mois) lorsqu’il est correctement réticulé.

Le fait qu'il soit résorbable permet d'éviter les accidents définitifs.